Posted

Par Sergei Makhmodov, co-fondateur, DaXtra Technologies

Difficile d’échapper aujourd’hui à l’emballement suscité par l’Intelligence Artificielle. Chaque secteur et industrie vante les bienfaits de l’IA, de la finance jusqu’à la banque en passant par le commerce et l’éducation. Et l’industrie du recrutement n’y échappe pas.

Les termes « IA », « machine learning » (ML) et « deep learning » (DL) sont tous de plus en plus surutilisés et surestimés par les professionnels du marketing et de la vente au sein de nombreux fournisseurs de technologies de recrutement et, souvent, par des clients mal informés.

Car désolé de vous décevoir, mais cet engouement, c’est surtout du vent !

Pourquoi ? Eh bien, parce que tout système informatique “intelligent” nécessite de vastes quantités de données pour pouvoir fonctionner. Une puissance de calcul importante est également requise pour traiter ces données. Dès lors, comment une entreprise avec peu de clients référençables et dont les données n’excèdent pas quelques centaines de milliers de documents au maximum, peut-elle fournir plus qu’un investissement médiocre ?

Pourquoi l’IA fait autant parler d’elle, vous demandez-vous ? La réponse est simple : cela fait vendre ! Les clients  adhèrent à des arguments de vente surestimés et surréalistes ainsi qu’à des présentations marketing astucieuses, souvent sans se donner la peine d’une réflexion, d’une évaluation ou d’une comparaison objective appropriée.

Ne tombez pas dans ce piège. Protégez votre investissement en consacrant un peu plus de temps aux tests réalisés sur de grands ensembles de données et en faisant toujours des recherches sur le fournisseur et sa solution avant d’acheter.

Aujourd’hui, il existe évidemment de nombreuses merveilles technologiques, et la RecTech n’y fait pas exception. Mais les clients doivent se renseigner sur le stade évolutif actuel de l’IA, ce que l’on peut en attendre et comment sélectionner la bonne solution pour répondre aux besoins spécifiques de l’entreprise. Voici quelques questions importantes que vous devriez vous poser lorsque vous lorgnez vers une nouvelle technologie prétendument « intelligente » :

  • Combien de clients réels ce fournisseur possède-t-il et sont-ils satisfaits ?
  • Depuis combien de temps ces clients utilisent-ils le logiciel et quel a été le retour sur investissement ?
  • Quel est le taux d’attrition des clients et quelles sont leurs success stories ?
  • La technologie est-elle propriétaire ou provient-elle d’un tiers ?
  • Quelle quantité de données réelles la technologie a-t-elle vues et traitées ?
  • Qui sont ceux ayant développé la technologie et ont-ils le niveau suffisant en IA ?

Chaque mois, DaXtra traite dans plus de 40 langues plus de 100 millions de CV et de descriptions de postes sous forme libre et non structurée via de grands réseaux distribués de ses serveurs basés sur le cloud. Cela représente 1,2 milliard de documents par an avec lesquels  notre logiciel apprend constamment pour comprendre des textes complexes non structurés, en extrayant des connaissances statistiques et des inférences. Dans cet esprit, la technologie de Daxtra est-elle basée sur l’IA ? Tout à fait. Bien que nous minimisions souvent ce fait, nous encourageons les clients à tester nos produits et à juger par les résultats. Finalement, tout cela est-il vraiment important pour l’utilisateur final à partir du moment où ses attentes sont satisfaites ?

Il y a aussi beaucoup de discussions et de débats sur la question de savoir si l’IA sera bientôt en mesure d’automatiser l’ensemble du processus de recrutement. Nous ne voyons certainement pas cela se produire de sitôt. La technologie n’est tout simplement pas assez « humaine » pour être en mesure d’évaluer, de négocier, de séduire et de conclure de manière intuitive – autant de qualités intrinsèques à un bon professionnel du recrutement. La vraie question devrait être de savoir si l’IA, sous sa meilleure forme actuelle, est capable d’aider les recruteurs à mieux faire leur travail, plus rapidement et plus efficacement. Cela va sans dire !

Vous n’avez pas besoin d’être particulièrement doué en technologie pour poser des questions pertinentes afin d’obtenir les réponses dont vous avez besoin afin d’évaluer et de prendre une décision judicieuse lors de l’acquisition d’un produit  censé être basé sur l’IA.

Voici un article sur ce sujet, écrit par Steve Finch, CTO de DaXtra – “Are robots really taking over ? Untangling AI hype from reality“. https://info.daxtra.com/blog/untangling-ai-hype-from-reality

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *